Défendre les intérêts de son entreprise aux niveaux français et européen

Approfondissement
2 jours - 14 heures
Paris

Parce que la création de valeur de l’entreprise est plus que jamais placée sous la contrainte juridique et réglementaire et celle de l’opinion, les entreprises doivent se doter d’équipes à même de suivre le flux de décisions de plus en plus important qui émane tant des institutions françaises, que des institutions européennes, mais surtout capables d’agir en amont, dès la mise en œuvre du processus décisionnel.

Assimiler le traitement comptable des restructuration et des comptes consolidés

Perfectionnement
1 jour - 7 heures
Paris

Les opérations de restructuration d’entreprise sont fréquemment utilisées dans les groupes de sociétés. Le juriste amené à intervenir se doit de comprendre la comptabilité des comptes consolidés et le traitement comptable particulier réservé aux fusions de sociétés.

Maîtriser la rédaction et la négociation des contrats anglo-saxons
Best-of
Perfectionnement
2 jours - 14 heures
Paris
Les différences entre la Common Law et le droit civil français sont conséquentes. Pour les juristes français, il n'est pas toujours évident de maîtriser certaines subtilités de rédaction et de négociation des contrats anglo-saxons qui s'ajoutent à l'obstacle de la langue.

Expliquer le droit des affaires français en anglais

Initiation
2 jours - 14 heures
Paris

Expliquer à ses partenaires internationaux le droit des affaires français doit la plupart du temps se faire en langue anglaise. La maîtrise du vocabulaire anglais spécifique est rendue d’autant plus nécessaire que les difficultés d’interprétation de certaines terminologies juridiques peuvent amener à des contresens lourds de conséquences en matière de droit des affaires.

Maîtriser les aspects fiscaux des opérations juridiques internationales

Perfectionnement
2 jours - 1 heure
Paris

L’internationalisation des entreprises et des échanges financiers doit faire face à une multiplicité de pouvoirs fiscaux nationaux aux prétentions concurrentes. Intégrer les mécanismes de la fiscalité internationale s’impose dès lors aux juristes et aux financiers afin de prévenir et de limiter les risques inhérents aux activités transfrontalières et de réaliser les choix adaptés à un déploiement international.